La société EURADIF, concepteur-fabricant de la marque PASSAGE, propose des portes d’entrée esthétique, sécuritaire, performante mais aussi facilement réglables. En effet, au fil du temps et des saisons, les réglages sont susceptibles de « bouger » : frottements, déséquilibre ou freins à la fermeture. Pas de panique, toutes nos portes ont été pensées pour pouvoir se régler aisément sans faire appel à une aide professionnelle.

Tout d’abord soulignons que toutes nos portes d’entrée sont posées par des menuisiers soigneusement formés et choisis pour leur professionnalisme. Rappelons aussi que chacune de nos portes est conçue pour s’intégrer le plus facilement possible à tous les types de pose et de configuration. De plus, nos équipes d’ingénieurs et de techniciens ont réussi à marier performances des matériaux et techniques de fabrication pour éviter les déformations dues notamment aux différences de température.

Vous pouvez avoir des difficultés à fermer ou ouvrir votre porte d’entrée, l’équilibre de celle-ci peut être déréglé et elle peut frotter le sol ou les côtés du dormant.

Ces soucis peuvent avoir plusieurs causes comme des mouvements du bâti et des matériaux (modernes ou anciens) en contact avec le dormant de la porte, les fluctuations thermiques ou tout simplement l’usage.

Soucieux du confort de nos clients, les ingénieurs et techniciens PASSAGE ont planché sur ce problème et réussi à intégrer dans tous nos produits un ensemble de mesures pour que les ajustements des menuiseries soient facilités. Nul besoin donc de faire appel à un professionnel, vous pouvez, à l’aide de quelques outils de base et sans forcer, procéder vous-mêmes à ces petits réglages grâces à :

– nos paumelles (gonds) dynamiques 3D qui permettent de régler la porte en largeur, hauteur et compression,
– des dispositifs présents sur la gâche filante pour mieux ajuster ouvrant et dormant.

Voyons donc comment régler en un tournemain ces petits soucis.

Paumelles et difficultés pour fermer la porte d’entrée

En fonctionnement normal, les pênes ronds et crochets en partie haute et basse doivent s’enclencher automatiquement à la fermeture. Quant au pêne dormant, son verrouillage se fait à l’aide de la clé.

Les problèmes de fermeture de votre porte peuvent avoir deux sources possibles :
– une distance entre dormant et ouvrant trop large ou trop réduite,
– une différence de hauteur entre la gâche et les pênes.

Dans le premier cas, il vous faudra rapprocher ou éloigner ouvrant et dormant. Pour une utilisation optimale de nos portes, cette distance doit être de 4mm.
Le réglage de la latéralité est aisé. Il suffit d’ôter les caches des paumelles pour avoir accès aux visseries qui vont vous permettre de régler ses problèmes.
Tout d’abord, quelle que soit la manipulation sur les paumelles, il vous faut desserrer la vis de serrage à l’aide d’un tournevis cruciforme.
Juste au-dessous, à l’aide du clé Allen de 4 mm, diminuez ou augmentez la compression de l’ouvrant sur le dormant. Puis revissez la vis de serrage.

Pour déplacer l’ouvrant latéralement, vous aurez à gérer la vis placée sur la portion haute de la paumelle celle qui est fixée à l’ouvrant. Là aussi la distance optimale entre la serrure et la porte et de 4mm.
Répétez l’opération sur chacune des paumelles.

Dans le second cas, lorsque vous sentez une difficulté au niveau de la serrure et / ou des gâches hautes et basse, il vous faut régler la hauteur de l’ouvrant.
Au-dessus de la vis de serrage, vous verrez un pan de réglage pour rehausser l’ouvrant ou au contraire le rabaisser, là aussi, une simple clé Allen vous permet cette manipulation, à faire bien évidemment sur les 4 paumelles.

Ces réglages peuvent aussi résoudre des soucis d’équilibre : la porte ouverte à tendance à se fermer ou à s’ouvrir encore plus.

Comment régler ma porte d'entrée mockup vidéo

Gâche filante : contre les courants d’air et les soucis de fermeture

Nos gâches filantes, situées donc sur le dormant, intègrent des dispositifs de réglages pour régler des soucis d’étanchéité.

Nos portes sont élaborées pour une étanchéité maximale grâce à un joint d’un seul tenant à longue lèvre sur le dormant et l’ouvrant. Si vous sentez que de l’air passe malgré tout, il suffit de régler la gâche centrale. Tout d’abord en desserrant les deux vis bloquant la gâche centrale (tournevis cruciforme) et en la repositionnant latéralement.

Cette manipulation permet aussi de régler des soucis de fermeture. Une mauvaise position de cette gâche peut empêcher le jeu du pêne dormant et des autres pênes.

Enfin des dispositifs réglables sont aussi présents sur les gâches haute et basse pour ajuster la compression de la porte. Vous trouverez trois vis de serrage et des vis de réglages excentriques pour un ajustement optimal.

Ces manipulations sont faisables sans forcer, avec un minimum d’outillage et conçues pour être à la portée de tous.

Pour vous aider, nous avons réalisé une vidéo sur le fonctionnement et le réglage des quincailleries PASSAGE.