La sécurité est au cœur de notre approche technique de la porte d’entrée.
Même les modèles standards de notre gamme PASSAGE comprennent des équipements de sécurité fiables et contrôlés. Sans parler des dimensions même de nos portes, qui en font les plus épaisses du marché avec un ouvrant monobloc de 8 centimètres d’épaisseur. De même, les vitrages sont pensés pour éviter les intrusions grâce à un triple vitrage feuilleté retardateur d’effraction.
Mais nous voulons surtout mettre ici en avant les avantages de notre quincaillerie haut de gamme en matière de sécurité.

Avant d’entrer dans le détail, il convient de préciser les termes techniques que vous trouverez dans nos brochures.

En simplifiant, une serrure est composée d’une pièce métallique, le pêne dormant, qui, grâce aux mouvements de la clé, entre et sort d’une cavité incluse dans une pièce métallique fixée au dormant (cadre fixé à la maçonnerie) de la porte, la partie femelle : la gâche.

Les pênes ronds et crochets se distinguent par leur forme ; on comprend bien que le crochet assure une accroche plus résistante pour une fermeture plus sécurisée.

La serrure automatique est le système le plus sécurisé. Lors de la fermeture, la serrure enclenche plusieurs emplacements de verrouillage intégrant aussi différents pênes.

La gâche filante est une gâche monobloc qui couvre tout le dormant. Ce système se révèle plus solide car il permet de multiplier les points de sécurité, les insertions de pênes différents, et ce sans multiplier des gâches auxiliaires, plus difficiles à mettre en œuvre et moins solides.

Le cylindre (aussi appelé « barillet ») est la pièce de quincaillerie dans laquelle on introduit la clé. Il existe 4 niveaux de sécurité pour les cylindres européens, de standard à très haute, définis suivant :
– la résistance à l’arrachage,
– la résistance au crochetage,
– la complexité pour reproduire une clé.

Un cylindre débrayable peut être manœuvré même si une clé est insérée de l’autre côté.

Passage porte d'entrée sécurité Euradif

À l’intérieur du cylindre, on trouve les goupilles ou pistons. Ce sont les fameux petits cylindres que la clé, grâce à ses « encoches », aligne pour actionner la fermeture et l’ouverture de la porte. Bien évidemment, plus leur nombre est important, plus le crochetage est difficile.

Un équipement « standard » de haute volée

Soucieux de proposer la qualité « Made in France », nous n’avons pas voulu sacrifier la sécurité sur l’autel du rapport qualité-prix pour nos modèles « de base ». Les techniciens et ingénieurs de notre pôle Recherche et Développement ont su marier techniques et matériaux pour une sécurité optimale.
Le modèle dit « standard » de nos portes PASSAGE est donc pourvu d’outils sécuritaires de haute qualité. Nous avons choisi une quincaillerie haut de gamme pour une sécurité renforcée.
Jugez plutôt.

Nos portes PASSAGE sont munies d’une gâche filante sur l’intégralité du dormant qui allie sécurité et esthétique. Elle permet l’utilisation d’une serrure automatique avec 5 points d’ancrage :

– un pêne dormant à la hauteur de la serrure,
– deux ensembles comprenant chacun un pêne rond et un crochet en parties haute et basse de la porte. Ces pênes se verrouillent automatiquement à la fermeture de la porte.

Le cylindre de la serrure est débrayable. Il est en nickel, comprend 6 pistons et est fourni avec 5 clés.

Pour parfaire la sécurité, nous avons intégré à l’ensemble de nos portes deux pièces anti-dégondage en haut et en bas de la porte. Ces sortes de « pênes », fixés sur la tranche de la porte côté paumelles, s’introduisent dans l’huisserie lors de la fermeture. Elles permettent de limiter le soulèvement de l’ouvrant, technique prisée des cambrioleurs lors des tentatives d’effraction.

Des options pour plus de confort

Pour des raisons personnelles ou professionnelles, vous voulez opter pour davantage de sécurité et de confort.

Au niveau de la serrure, vous pouvez choisir entre un cylindre débrayable haute sécurité à 14 pistons ou un cylindre 6 pistons à bouton moleté (avec verrou côté intérieur).

Pour la gâche, véritable fer de lance de la sécurité, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Nous proposons une gâche débrayable incluant 3 pênes journaliers (possibilité d’ouvrir sans recourir à la clé, dans le cas où votre porte est munie d’un bâton de tirage à l’extérieur). Autrement dit, cette gâche vous permet de ne pas être enfermé dehors si la porte se claque derrière vous.

Au niveau domotique, vous pouvez opter pour NUKI, notre solution de porte d’entrée connectée gérée via votre smartphone. Le Smartlock de NUKI s’installe en moins de 3 minutes côté intérieur de la porte, et ne nécessite ni vis, ni perceuse, ni alimentation électrique.

Vous pouvez aussi demander notre serrure motorisée couplée à un digicode ou un lecteur biométrique. Cette solution est plus onéreuse.

Si vous disposez déjà d’un contrôle d’accès, vous pouvez opter pour l’option comprenant 3 gâches électriques avec câble de raccordement plug’n’play.

Passage porte d'entrée connectée blog

La barre de sécurité Eurastop

Enfin, PASSAGE vous propose en exclusivité un équipement sécuritaire inédit : la barre en feuillure anti-dégondage EURASTOP.
Essayant de contourner les serrures de moins en moins facilement crochetables, les voleurs ont tendance à essayer de dégonder la porte. Pour contrecarrer ce type d’intrusion, nous avons mis en œuvre cette barre anti-dégondage.
Ce dispositif impressionnant intègre pas moins de douze pions en acier côté paumelles sur toute la hauteur de la porte. Une fois la porte fermée, le dégondage devient impossible, même avec des outils professionnels.
Grâce à cet équipement, la sécurisation de votre lieu d’habitation est optimale.

Passage porte d'entrée blog barre sécurité